Comment les maladies se déclenchent-elles ?

Selon la MTC (médecine traditionnelle chinoise), il n’y a pas de “maladie”, mais un ensemble de symptômes et une association de syndromes causés par :

  • le déséquilibre Yin/yang
  • un bloquage du Qi

La sagesse chinoise est de considérer l’homme comme un mini-cosmos, placé entre Ciel et Terre qui le forment. Du Ciel, il tire l’énergie de l’air (respiration) et la chaleur du soleil pour entretenir ses propres échanges . De la Terre, il puise les substances (alimentation) nécessaires à l’entretien de sa structure. Les trois communiquent et interagissent entre eux. L’idée dans le Taoïsme est que le corps doit s’accorder avec le monde naturel externe. La MTC est à la fois médecine et philosophie (Taoïsme). L’idée est de cultiver la santé selon les quatre saisons : tout commence à germer au printemps, à pousser en été, à mûrir en automne et à stocker en hiver, Si on respecte les règles corporelles et naturelles de l’univers à tendre vers une harmonie, on reste toujours en bonne santé.

Une enquête de l’Association médicale britannique en 2002 le mit bien en lumière, en révélant que, à cette date, près de la moitié des médecins en exercice avaient réalisé des séances d’acupuncture pour leurs patients.

Cinq éléments de la nature (macrocosmos et microcosmos)

Cette harmonie se magnifeste physiquement dans le corps par un équilibre de Yin et Yang. Tant qu’ils restent relativement équilibrés, le corps et l’esprit sont en bonne santé. Que l’une des forces prenne le dessus ou faiblisse, cela entraîne un déséquilibre et donc la maladie. Toute perturbation de nature à rompre cet équilibre affecte d’abord l’énergie. Par exemple, un excès de Yang pourra générer une douleur soudaine, une inflammation, des spasmes, des maux de tête ou encore une augmentation de la tension. Un excès de Yin pourra se traduire par des douleurs diffuses, une sensation de froid, de la rétention d’eau ou une grande fatigue.

L’énergie (Qi) est en mouvement et sa perturbation principale sera l’entrave au mouvement : le blocage. L’énergie bloquée en une région du corps matériel s’accumule en amont du blocage, alors que les régions en aval du blocage vont se trouver en déficit énergétique.

Le blocage est généralement dû à une circulation interrompue ou freinée de l’énergie, du sang et des liquides organiques,

En présence d’un état de pathologie ainsi décrit, le médecin traditionnel chinois va établir son diagnostic en recherchant les niveaux auxquels l’énergie est bloquée, et quelle est la raison du blocage. Il va ensuite appliquer son traitement en levant le blocage.

Causes provoquant ce blocage

Causes externes: vent, froid, humidité, chaleur, sécheresse.

Causes internes: colère, tristesse, anxiété, peur, joie, chagrin, rêverie, choc émotionnel.

Causes diverses: constitution physique, surmenage et grande fatigue, exercice physique excessif, activité sexuelle abusive, mauvaise diététique, traumatisme physique.

Les causes pathogènes externes et caractéristiques

Causes pathogènes externes et caractéristiques

Le Vent se manifeste rapidement, se traduit par des mouvements vers le haut et vers l’extérieur, provoque des secousses et des balancements.

L’Humidité est collante et persistante. Lourde et sale.
Le Froid entrave les mouvements et le réchauffement du corps. Provoque une contraction des tissus et une obstruction de la circulation, ce qui occasionne une douleur.
La Chaleur est dirigée vers le haut, diminue l’énergie, assèche les liquides organiques. Perturbe le spirituel.
La Sécheresse attaque le sang, assèche les liquides organiques.

Nature des symptômes

Symptômes survenant de façon brutale, se modifiant ou se déplaçant constamment, Symptômes provoquant des tremblements ou des mouvements soudains. Symptômes affectant le haut ou l’extérieur du corps.

Symptômes évoluant difficilement. Symptômes de lourdeur ou d’obstruction. Suintements et écoulements
symptômes de morsures ou de vives douleurs, soulagés par la chaleur et avivés par le froid. Contraction des tendons
Sensation de chaleur, rougeur de certaines parties du corps, soif intense, amertume dans la bouche, saignements abondants, urines foncées et peu abondantes.
Sécheresse des lèvres, de la bouche, de la gorge, de la peau, des selles. Urine peu abondante

Exemples maladies

Rhume de cerveau, grippe, douleurs articulaires, épilepsie, attaque, maladie de Parkinson, certaines affections dermatologiques.

Lourdeur ou confusion cérébrales, raideur ou lourdeur des membres, ballonnements abdominaux, écoulements vaginaux, infections chargées de pus, fatigue.
Diarrhées, douleurs menstruelles ou gastriques, froideur des extrémités, gelure, douleurs articulaires.

Mal de gorge, cystite, constipation, rougeur oculaire, état maniaque, nervosité.
Certains troubles dermatologiques, constipation, affections thoraciques.